Compostons

Prévention et gestion de proximité des biodéchets

Épluchures de fruits et légumes, restes de repas, déchets de jardin, marc de café, coquille d’oeuf : Les biodéchets représentent  1/3 de nos poubelles et peuvent être valorisés facilement et localement. 

Le meilleur déchet étant celui qui n’existe pas, nous défendons une hiérarchisation des pratiques :




EVITER

Réduire le gaspillage alimentaire et gérer les espaces verts au naturel (espèces adaptées à croissance lente, laisser faire…) est le prérequis à la mise en place d’une opération de gestion de proximité

VALORISER AU PLUS PRES

Les biodéchets sont des ressources précieuses qui doivent être valorisées biologiquement pour préserver l’équilibre des cycles naturels. Moins les matières organiques sont déplacés, moins elles ont besoin d’être géré. On privilégiera le paillage au compostage par exemple qui demandent moins d’entretien et s’apparente plus à un processus naturel. 

 

FAIRE ENSEMBLE

(Re)devenir acteur de la gestion de ses déchets est une pratique sociale qui offre de belles opportunités pour apprendre ensemble,faire ensemble et se rencontrer.

La pratique du compostage

Si la technique est accessible à tous, les trois conditions du compostage demandent d’être connue pour faciliter la dégradation des biodéchets et fabriquer un produit de qualité.

Ce processus nécessite la présence d’air, d’humiditéun bon mélange de déchets azotés (déchets alimentaires, tontes…) et de déchets carbonés (branchages, feuilles mortes, carton…) ainsi que la participation spontanée et gratuite de nombreux organismes vivants (bactéries, collemboles, vers, cloportes).

Au bout de trois à six mois, on obtient produit équilibré et riche en humus. Cet amendement va nourrir le sol et améliorer ses propriétés physiques, chimiques et biologiques.

 

Les biodéchets : une ressource au naturelle

Le savoir-faire de l’opérateur est essentiel pour le bon déroulement du compostage. La “recette” est à portée de tous. 

Une législation favorable

Le transfert des déchets vers des installations de traitement éloignées engendre une organisation lourde, des coûts élevés et des activités polluantes (Incinération, enfouissement). Les matières organiques représentent un tiers de poubelle et peuvent être valorisés simplement et localement. Diminuant significativement le coût et les impacts du transport et de la gestion des déchets.

 Légalement, la réglementation obligera tous les producteurs de justifier du tri à la source et de la valorisation des biodéchets d’ici fin 2020. La pratique du compostage de proximité est d’ailleurs reconnue et encadrée par l’arrêt ministériel d’avril 2018.

A la frontière entre prévention et valorisation, le compostage de proximité offre des solutions locales adaptées pour tous les producteurs.

Des projets fédérateurs

Outre les avantages écologiques indéniables, la pratique du compostage collectif est une activité fédératrice et porteuse de sens. Les habitants deviennent acteurs de la gestion de leurs déchets et en récoltent les bénéfices rapidement.

Refermer le cycle de la matière organique en redonnant à la terre ce que nous lui avons pris est un défini essentiel pour entretenir la fertilité des sols et assurer la souveraineté alimentaire.

 

 

Engagée dans le développement de la filière de prévention et gestion de proximité, Compostons est adhérente aux Réseaux Compost Citoyen national et régional